ACK : le pasteur François Mutombo «Voici l’homme» refuse de verser dans la polémique

Reading Time: 2 minutes

Depuis que l’affaire défraye la chronique dans les médias, plus particulièrement dans les réseaux sociaux, c’est hier jeudi 25 août 2022, au cours d’un point de presse, qu’il a animé à l’hôtel Africana Palace de Lingwala, depuis qu’il a regagné le pays après plusieurs mois d’absence pour raison de santé, que le pasteur François Mutombo, responsable de l’antenne de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa
(ACK/Kalembe Lembe). Mieux connu sous l’appellation de «Voici l’homme», il s’est exprimé pour la première fois devant les médias. Il s’agit de la décision de l’évêque Pascal Mukuna, représentant légal de l’ACK, l’excommniant de la communauté.
Refusant de s’exprimer sur la question parce que préférant s’apesantir exclusivement sur la campagne de prière et de jeûne prévue du 27 au 28 août 2022 à l’esplanade du Palais du Peuple, l’orateur a pu quand même lâché quelques mots sur le sujet qui défraye la chronique suite à l’insistance des journalites.
«Radié ou pas, j’ai appris comme vous. Je n’ai pas encore pris acte». C’est par ce bout de phrase que le pasteur François Mutombo, dit «Voici l’homme», a répondu à la question lui adressée, en précisant que le but de son face-à-face avec la presse est d’annoncer ce grand événement religieux dont la préparation avait commencé pendant qu’il était encore aux soins à l’étranger. Il est donc venu clôturer la campagne de prière et jeûne lancée par des fidèles en son absence.
C’est pourquoi, cette rencontre avec les hommes et femmes des médias était pour lui l’occasion de remercier Dieu pour l’avoir ramené à la vie, alors qu’il était déjà mourant aux yeux des hommes. Il a aussi exprimé sa reconnaissance envers les fidèles pour leur soutien multiforme, dont la prière reste primordiale.
Par ailleurs, il a fait remarquer que par son éducation, il ne peut pas polémiquer un aîné, avec un papa qui l’a encadré dans la foi. «Même chez moi, je ne suis pas encore arrivé depuis que j’ai regagné le pays. Je m’occupe d’abord de la charge spirituelle. Il y aura un moment où nous allons nous prononcer sur la question. Pour le moment, l’essentiel est ailleurs», a-t-il renchéri tout en faisant savoir que là où vivent les humains, les problèmes ne manquent pas.
En conclusion, François Mutombo «Voici l’homme» persiste et signe qu’il n’a pas de problème et ne voudrait jamais en avoir avec Pascal Mukuna, qui reste son père spirituel. Pour revenir à la campagne de prière et de jeûne, celle-ci placée sous le thème «Autel de la terre» et se tiendra pendant deux jours, soit du
samedi 27 au dimanche 28 août 2022, à l’esplanade du Palais du Peuple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *