Bahati à Kisangani pour l’accueil de la relique de PE Lumumba

Après le Premier ministre Sama Lukonde à Bruxelles pour la réception, et le rapatriement de la relique de Patrice Emery Lumumba (20, 21 et 22 juin 2022), Christophe Mboso, président de l’Assemblée Nationale, pour la suite des hommes à l’étape de Lumumbaville (22, 23 et 24 juin), c’est Modeste Bahati Lukwebo, président du Sénat, qui va représenter le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à Kisangani, pour les hommages officiels et populaires au Héros National, le tout
premier chef du premier gouvernement congolais.

Dans le souci d’être fidèle au rendez-vous, ce vendredi 24 juin à l’aéroport de Bangoka, à l’arrivée de la dépouille de l’illustre disparu, assassiné le 17 janvier 1961, le Président du Sénat a voyagé hier matin pour le chef-lieu de la province de la Tshopo, à bord d’un vol de Congo Airways, frappé de l’effigie de Lumumba. Modeste Bahati a été accueilli, à sa descente d’avion, à la mi-journée, par le
gouverneur de la province de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, qui avait à ses côtés, deux conseillers du chef de l’Etat, Robert Ekaya et Goretti Lusamba, ainsi que plusieurs autorités civiles et militaires provinciales.
Une ambiance électrique a marqué le cérémonial d’accueil du président
du Sénat à l’aéroport de Bangoka, dont le tarmac était largement envahi une marée humaine composée des cadres et membres de son regroupement politique, AFDC-A (Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés) ainsi que ceux de partis affiliés à l’USN (Union Sacrée de la Nation). Son cortège a eu du mal à se frayer un passage jusqu’à l’hôtel Congo Palace, où il a pris ses quartiers, tellement
les abords de la route reliant ce site aéroportuaire au centre de la ville de Kisangani, sur environ 17 kilomètres, étaient noirs de monde.
Les drapeaux et calicots aux couleurs de l’AFDC-A et des partis alliés ainsi que des calicots avec des portraits géants de Lumumba, flottaient au vent tout au long de ce parcours.
Peu avant de quitter l’aéroport de Bangoka, le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a répondu aux questions de la presse. Livrant ses impressions pour la circonstance, il a déclaré : « Patrice Lumumba a été un modèle. Il a été dynamique. Il savait défendre l’intérêt général et il est mort pour ça. Il faut que cela nous interpelle d’abord, nous dirigeants parce que la responsabilité nous incombe, mais aussi, le peuple qui est toujours derrière nous pour nous pousser
à bien faire et nous sanctionner en cas de besoin… Nous avons tenu à ce que le peuple congolais puisse se souvenir, une fois de plus, de ce grand homme, dont la réputation a franchi les frontières nationales ». Signalons que la dépouille de Lumumba est attendue ce vendredi à Kisangani vers 13 heures. Aussitôt après, elle sera conduite à la Place de la Poste, au centre de la ville, pour 48 heures d’hommages, avant son transfert à Lubumbashi, le dimanche 26 juin, pour le site où il avait été exécuté, à Shilatembo, à une quinzaine de kilomètres de l’aéroport de Luano, avec ses deux compagnons d’infortune, Joseph Okito et Maurice Mpolo.
Kimp

Leave a Reply

Your email address will not be published.