Okende inaugure la «Tour de Contrôle» de l’Ogefrem pour une meilleure traçabilité des marchandises

A l’Office de Gestion du Fret Multimodal, l’heure est au travail.
C’est nouveau leitmotiv du personnel, dans le souci de matérialiser
la vision du chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au
travers la politique managériale du nouveau locataire de la direction
générale de l’Ogefrem, Justin Lems Kamwanya Kalemuna, dont la devise
est : ‘’Gestion participative axée sur les résultats’’. Comme annoncé
dans nos précédentes éditions relatives aux conclusions des journées
de ‘’Réflexions’’ organisées par le D.G ai Lems Kamwanya à l’intention
de différentes directions, le ministre des Transports, Voies de
communication et de Désenclavement a inauguré ‘’la Tour de Contrôle de
l’Ogefrem’’, hier mercredi 15 juin 2022, à la direction générale.

«…. Aujourd’hui que l’Ogefrem a eu à investir pour que cette
traçabilité soit efficace, petit à petit l’oiseau fait son nid; petit
à petit vous commencez à épouser la vision du Chef de l’État pour le
renforcement d’un véritable Etat, fort en RDC. Et c’est cette force
qui pourra nous amener à construire cet Etat prospère et solidaire.
Et, je crois que vous méritez mes encouragements…», a indiqué
Chérubin Okende lors de la cérémonie officielle d’inauguration.

Une Tour de Contrôle pour éradiquer la fraude et favoriser la maximisation
des recettes

Prenant la parole pour expliquer ce nouvel instrument dont
l’Ogefrem vient d’être doté, le D.G a.i Lems Kamwanya a indiqué que
l’État congolais a confié à l’Office la mission et le devoir
d’assurrer le contrôle des marchandises qui sont importées de même que
celles qui sont exportées.
Face à cette mission importante, l’Ogefrem avait décidé de mettre
toutes les batteries en marche pour relever ses défis. ‘’Aucune
marchandise ne peut être amenée sur le territoire si elle n’est pas
préalablement retracée par l’Ogefrem.’’ a souligné Lems Kamwanya
En effet, grâce à la tour de contrôle, toutes les importations et
exportations seront contrôlées. Désormais, avec la «Tour de Contrôle»,
l’Ogefrem ne doit pas seulement émettre un document pour couvrir ces
dernières mais aussi suivre leur mouvement en temps réel, soit de
l’étranger vers le pays, soit du pays vers l’étranger, pour arriver à
assumer cette surveillance en temps réel.
Ainsi, cette «Tour de Contrôle» est un service qui a une architecture
des informatiques et des télécommunications qui est doublée par des
outils de la géolocalisation qui permettent à l’Ogefrem de suivre les
mouvements de toutes les marchandises, autrement dit des cargaisons
qui entrent et qui sortent du territoire congolais.
En effet, cette installation de la ‘’Tour de contrôle’’ à la
direction générale de l’Office constitue le socle des éléments
constitutifs qui contribuent à la découverte de la fraude, mais aussi
ouvrir grandement les portes à la maximisation des recettes afin de
renflouer les caisses de l’Etat.

Tout savoir sur
la «Tour de Contrôle»

C’est le Directeur de la Diection en charge de gestion des
instruments de traçabilité du frêt (DGIT), Jean-Marie Numbi, qui a
fourni d’amples informations sur la tour de contrôle. Il sied de
souligner que cette tour de contrôle est un outil très efficace, car
elle tire des informations qu’elle traite à partir de l’application
informatique sur le suivi des cargaisons développées par l’Ogefrem en
rapport avec les instruments de couverture du fret, qui sont : la
fiche électronique des Renseignements à l’importation (FERI);
l’Attestation de Destination (AD); la Fiche Électronique à
l’Exportation (FERE).

Avec les éléments précités, la Tour constitue une banque des
données aux multiples utilités et avantages, à savoir, au niveau de
l’Etat, elle permet de lutter contre fraude douanière et communiquer
au cordon douanier la vraie valeur des produits importés ou exportés.
Elle contribue aux impératifs de la sécurité nationale ainsi qu’à
l’obligation de transparence, de lutte contre le blanchiment et le
financement du terrorisme ; servir de base à la planification
économique et commerciale ; produire des statistiques réalistes et
constituer une banque des données fiables sur les importations, les
exportations et aussi tous les intervenants du secteur du commerce
extérieur.
Par ailleurs, cette «Tour de contrôle» vient ressoudre beaucoup de
problèmes dans le secteur de transport des marchandises en RDC. Ainsi,
l’Ogefrem vient prêter main- forte aux différents services commis à ce
secteur à l’instar de la DGDA, l’OCC, la SCPT, le FPI, etc.
Dorcas Nsomue Mpia

Leave a Reply

Your email address will not be published.