Soutien au processus électoral :la Ceni, le Pnud et la Fondation Hans Seidel face aux élections de 2023

En prévision de prochains scrutins en République Démocratique du Congo, Denis Kadima, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni), a échangé ,au cours de la journée du lundi 13 juin 2022,  avec le Dr Roselyn Akombe, cheffe de la mission de formulation du projet d’assistance électorale des Nations-Unies en RDC et coordonnatrice au Centre régional pour l’Afrique du Programme des Nations uUies pour le Développement (PNUD), à Addis Abeba (Éthiopie) ainsi qu’avec  Malte Liewerscheidt, représentant-résident de la Fondation Hanns Seidel Stiftung, en présence de la chargée de programmes Fifi Falasi. Avec ses hôtes, l’accent a été mis sur  leur implication dans les préparatifs des élections de 2023.

Se confiant à la presse,   Roselyn Akombe a indiqué avoir eu  une excellente discussion avec le président de la Ceni sur l’appui que peut apporter la communauté internationale à la préparation de la tenue des élections pour qu’elles soient libres et apaisées. Et surtout pour qu’elles se déroulent dans un environnement favorable. Il a affirmé que  les Nations-unies sont toujours là pour le soutien des pays et le PNUD, en particulier, se tient prêt à soutenir les prochaines étapes dans la gestion de ce processus électoral. En dehors de la volonté d’offrir aux Congolais des élections de qualité, plusieurs autres points concernant les domaines potentiels ont été passés en revue, avant d’ajouter qu’il s’agit d’une collaboration qui ne fait que débuter.  Laquelle devrait être axée notamment sur l’éducation pour les informations à apporter aux électeurs, en vue de bannir la désinformation. Le tout pour une sensibilisation plus accrue et une meilleure compréhension de nouvelles techniques utilisées par la Centrale électorale, qui devront être renforcées. Et aussi dans le contexte de la logistique qui sera mise à la disposition par elle.

            Pour sa part, le représentant de la Fondation  Hans Seidel Stiftung a déclaré que sa visite s’est voulue un cadre pour établir avec l’instance habilitée à organiser les consultations électorales en RDC, une passerelle de collaboration afin d’accompagner  la Ceni dans l’élan qu’elle a pris, pour relever le défi d’organiser les élections en 2023, en respectant le délai constitutionnel.

            Selon lui, la Fondation Seidel travaille activement dans l’éducation civique, politique et électorale de la population. Et comme la centrale électorale a pour matière essentielle les élections et ce qui en découle, il est bien logique d’ établir une passerelle de collaboration entre les deux structures.

        Avec  Denis Kadima ,il a reçu toutes les assurances que son institution fera partie de la base des données des organisations de la société civile, de telle sorte que lorsqu’il s’agira de les rencontrer prochainement, elle sera de la partie. En retour, la Ceni sera associé lors des rencontres à venir.

Yves Kadima

Leave a Reply

Your email address will not be published.