A l’issue de la visite du Secrétaire d’Etat américain en RDC : Nicolas Kazadi vante les réalisations du Congo auprès d’une délégation américaine

Il s’est tenu mercredi 10 août dernier dans la salle des réunions du ministère de l’Economie Nationale, une importante réunion réunissant une délégation américaine, conduite par Jose FERNÁNDEZ, sous-secrétaire d’Etat à la croissance économique, à l’énergie et à l’environnement et quelques membres du gouvernement congolais. Il s’agit notamment du ministre des Finances et ministre a.i de l’Economie nationale Nicolas KAZADI, le Ministre d’Etat, Ministre du
Plan Christian MWANDO NSIMBA, le Ministre de la Santé Jean-Jacques MBUNGANI MBANDA, et la Vice-Ministre des Finances O’Neige N’SELE.
Les deux parties ont échangé sur les questions d’intérêt général et porteur de croissance économique, sur les réformes apportées dans différents secteurs du pays et aussi sur les questions d’intérêts communs entre la RDC et les USA. Occasion pour la partie congolaise de relever les grandes réalisations effectuées dans différents secteurs clés du pays notamment: les mines, l’agriculture, l’énergie,
l’environnement, la santé, l’éducation etc.
Parmi les grands progrès réalisés par la RDC, il y a notamment les efforts significatifs du gouvernement dans le processus d’éligibilité au programme de financement américain «Millenium Challenge Corporation (MCC)» et surtout, l’amélioration des conditions de vie de la population congolaise dans divers domaines. Au sujet de cette dernière, la partie congolaise est revenue sur les efforts conjugués dans le secteur de l’éducation, par exemple, avec la réussite de la gratuité de l’enseignement de base,la construction de nouvelles écoles ainsi plusieurs réformes amorcées pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement.
Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a rappelé à la délégation américaine que certains indicateurs non pris en compte jusque- là devraient déjà basculer au vert pour la RDC, notamment : la liberté d’information (grâce aux États généraux de la presse organisés dernièrement à Kinshasa, la loi sur l’accès à l’information, et celle sur la dépénalisation des délits de la presse en examen), les efforts dans le domaine de la santé ( avec l’allocation d’un budget conséquent à la lutte contre certaines maladies , l’accroissement du taux de vaccination contre la Covid-19 etc.) .
Au sujet de l’amélioration du climat des affaires en RDC, la délégation congolaise est revenue sur les progrès énormes accomplis par la RDC pour accélérer les investissements, car il s’agit d’un des secteurs clés favorisant développement durable et la stabilité de l’économie n’ationale. A cet effet, Nicolas KAZADI, Christian MWANDO NSIMBA, Jean-Jacques MBUNGANI ont soulevé quatre grandes réformes déjà entreprises pour atteindre cet objectif. Il y a notamment la lutte contre la corruption, l’accélération des procédures pour la
création des entreprises, l’assouplissement de la fiscalité et la digitalisation de l’administration qui va contribuer à la rapidité, la transparence et la bonne gouvernance dans la gestion de la chose publique.
A propos du secteur agricole, la partie congolaise a clairement expliqué à la délégation américaine sa détermination à transformer l’agriculture pour en faire un véritable moteur du développement économique et favoriser les exportations.
Le ministre Nicolas KAZADI a martelé que des efforts énormes sont certes réalisés par le gouvernement mais il a déploré qu’il existe un décalage entre le grand travail abattu et celui qui est perçu.
Le grand défi demeure la pacification de l’Est de la RDC en proie à la guerre d’agression menée par le M23 avec l’appui du Rwanda. «On ne peut pas envisager un développement durable et l’amélioration du climat des affaires sans la paix» a insisté le ministre des Finances.

Les USA pour le renforcement d’un partenariat gagnant-gagnant avec la RDC

Le Sous-Secrétaire d’Etat américain a salué la pertinence de cet entretien qui a véritablement remis les pendules à l’heure sur l’image réelle de la RDC contrairement à celle fallacieusement répandue d’un pays non fréquentable, et cela souvent par manque d’information. Il est temps, a-t-il martelé, pour les Etats Unis d’Amérique, de renforcer le partenariat privilégié avec la RDC et promouvoir les investissements prolifiques. C’est dans ce cadre qu’il a également salué la vision du président Tshisekedi sur l’industrie des batteries électriques qui constitue, pour lui, une belle initiative.

Il sied de noter que les échanges entre la délégation américaine et celle du gouvernement congolais ont été organisés dans le cadre de la visite en RDC du secrétaire d’Etat américain Anthony BLINKEN.

Perside Diawaku

Leave a Reply

Your email address will not be published.